Tout savoir de la dépression saisonnière

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La dépression saisonnière est un trouble affectif saisonnier qui se manifeste par des symptômes dépressifs lorsque l’hiver débute. Mais qu’est ce qu’exactement qu’une dépression saisonnière ? Quels sont les symptômes ? Comment l’expliquer et comment la surmonter ? Mosaik, application de soutien pour anxiété et dépression, répond à ces questions.

Qu’est ce que la dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière s’installe généralement au début de l’hiver, elle survient généralement entre les mois de novembre et mars quand les jours raccourcissent, diminuant l’exposition à la lumière naturelle. On estime que jusque 20% de la population est touchée par ce trouble sous une forme plus ou moins intense.

On parle de dépression saisonnière lorsqu’on retrouve minimum 2 symptômes parmi les suivants :

  • Baisse de tonus
  • Fatigue dès le réveil même après des nuits plus longues
  • Sautes d’humeur, anxiété, irritabilité, tristesse
  • Sentiment d’avoir du mal à réguler son appétit ou son poids
  • Troubles de la mémoire ou de la concentration
  • Baisse d’intérêt pour les contacts sociaux
  • Difficultés à maîtriser son stress
  • Baisse d’enthousiasme vis-à-vis de l’avenir
depression-saisonniere

Comment expliquer la dépression saisonnière ?

Pendant longtemps, on pensait que la dépression saisonnière était dûe à une insuffisance de la mélatonine dans le cerveau. La mélatonine est une hormone sécrétée quelques heures après le coucher du soleil (c’est un des mécanismes qui signalent au cerveau l’heure du coucher). La sécrétion s’interrompt le matin signalant au corps l’heure du lever. Les résultats de recherche n’ont pas été concluants et les chercheurs ont exploré d’autres pistes pour expliquer la dépression hivernale.

L’une des pistes privilégiées est l’influence de la lumière sur la baisse du taux de sérotonine dans le cerveau. Chez certaines personnes, la sérotonine diminue de manière trop importante lorsqu’elles sont moins exposées à la lumière comme c’est le cas pendant l’hiver.

Une carence en sérotonine est souvent associée aux symptômes de la dépression, de l’anxiété ou des deux à la fois et c’est la raison pour laquelle les médicaments qui empêchent la recapture de la sérotonine dans le cerveau soulagent souvent ces troubles. Le lien entre la diminution de la lumière et la sérotonine est encore relativement flou. La dépression hivernale ne concerne que certains individus en raison de leurs difficultés de réception et de traitement de la lumière au niveau neurologique.

La luminothérapie pour lutter contre la dépression saisonnière

On vous rassure, pas besoin d’acheter une maison à Aix-en-Provence ou dans le sud de la France pour guérir de la dépression saisonnière. La luminothérapie est le traitement le plus efficace contre la dépression saisonnière. En principe, le blues hivernal devrait disparaître si vous passez du temps à l’extérieur chaque jour mais ce n’est malheureusement pas possible pour tout le monde. Les personnes sensibles à la lumière obtiennent une amélioration de leur état en augmentant simplement l’éclairage de leur habitation ou en utilisant des ampoules plus lumineuses.

Mais la plupart des personnes qui souffrent de dépression hivernal semblent avoir besoin d’une exposition à un niveau quatre fois plus intense que l’éclairage normal des habitations et bureaux.

La luminothérapie consiste ainsi à s’exposer le matin à un mètre environ d’une lampe spéciale pendant minimum 30 minutes. Les lampes utilisées pour la luminothérapie comprennent une batterie d’ampoules fluorescentes qui diffusent de la lumière à travers un écran plastique. La luminothérapie est très efficace quand elle est pratiquée correctement soulageant de 75% à 80% les personnes qui souffrent de dépression hivernale. Voici un comparatif de lampes de luminothérapie que nous avons réalisé pour vous. Vous pouvez aussi consulter notre série de lampes infrarouge, qui vous aideront également.

Quelques conseils pour apprendre à gérer la dépression hivernale:

Exposez vous le plus possible à la lumière au cours de l’hiver et évitez l’obscurité pendant la journée. Pratiquez un exercice physique régulier, de préférence en extérieur pour profiter le plus possible de la lumière naturelle

Travaillez près d’une fenêtre ou installez des lampes à forte intensité lumineuse dans votre espace de travail. Respectez des horaires de sommeil réguliers

Si vous avez l’intention d’entreprendre une luminothérapie, consultez votre médecin qui pourra vous expliquer cette technique ou vous orienter. Si vous suivez une luminothérapie, n’interrompez pas et ne diminuez pas les séances dès les premières améliorations de votre état pour éviter les risques de rechute

Ca pourrait vous interesser

sieste
Astuces & Bien-Être
Que fait l’ORL ?

L’ORL est une spécialité médicale qui s’occupe du diagnostic et du traitement des maladies de l’oreille, du nez et de la gorge. Elle est également

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Lampes de luminothérapie : nos guides