Comment bien dormir avant un examen ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les périodes d’examens sont souvent une source de stress pour les sujets prédisposés à l’insomnie. Pour ceux-là (dont vous êtes, peut être !) la nuit précédant l’examen représente un véritable enjeu : notre sommeil doit être optimal afin de ne pas entraver nos performances le lendemain.

Il est en effet établi que nos capacités de concentration, de réflexion ainsi que notre faculté à mobiliser nos connaissances sont réellement mises à mal lorsque l’on manque de sommeil.

C’est pourquoi aujourd’hui nous vous proposons un petit zoom sur le sommeil pré-examen. Nous essaierons ici de vous donner quelques clés pour maximaliser vos chances de bien dormir et donc d’être au top de votre forme le jour J.

 

Pour bien dormir avant un examen : anticipez !

 

C’est là notre premier conseil, et il est primordial ! Ce n’est pas la veille de l’exam qu’il faut se poser la question du sommeil ! Si vous attendez le dernier moment pour agir vous vous exposez à plusieurs risques qui mettraient en péril votre réussite :

  • Vous risquez de prendre de mauvaises habitudes de sommeil. Si vous vous laissez aller à vous coucher à n’importe quelle heure les semaines précédant votre examen, vous allez avoir bien du mal à vous endormir à des horaires raisonnables le jour J.
  • Si vous avez accumulé un retard de sommeil, même si vous parvenez à dormir, vous ne pourrez pas bien récupérer en une seule nuit.
  • Si vous ne prenez pas les devants quelques temps avant le jour J, l’angoisse liée à cette nuit de sommeil va s’ajouter au stress de l’examen en lui-même. En plus de vous rendre moins performants pour vos révisions, cette angoisse accumulée vous frappera de plein fouet la veille de l’exam au moment de dormir : insomnie garantie !

Du coup, voici quelques conseils pour vous préparer en amont afin de bien dormir la nuit qui précède votre examen :

  • Commencez votre « routine bon-sommeil » 3 semaines (voire 1 mois) avant votre examen.
  • Tachez de vous coucher et de vous réveiller de plus en plus tôt (pas la peine d’aller au lit à 19 :00 non plus hein !). Pour vous lever tôt, programmez une alarme tous les matins (même le weekend !).
  • Faites un travail sur vous-même afin d’amoindrir le stress lié à l’examen. Lorsque la question vous vient à l’esprit, ne l’éludez surtout pas ! Pensez fort à votre exam et à tout ce qui fait que vous avez toutes vos chances de le réussir (succès lors des examens précédents, bonne préparation, etc.).
  • Révisez bien, mais ne sacrifiez pas votre sommeil pendant cette période pré-exams !
  • Pensez aux outils qui peuvent vous aider à bien dormir et à être en forme (Lampes de luminothérapie, simulateurs d’aubes, etc.).
  • Pensez aux méthodes qui permettent d’abaisser le niveau d’anxiété. Pour vous aider, on vous invite à consulter notre dossier spécial « Vaincre le stress».

 

La veille de l’examen : astuces pour bien dormir

 

Ça y est, vous y êtes : l’examen c’est pour demain. Si vous avez bien suivi les conseils décris plus haut, votre stress doit déjà être moindre et votre quota de sommeil tout à fait convenable. C’est déjà une bonne chose !

S’il est primordial de se préparer en amont à bien dormir en vue d’un examen, ça ne veut pas dire que l’on ne peut rien faire au dernier moment pour optimiser ses chances d’avoir un sommeil de qualité.

Voici donc quelques astuces à mettre en place la veille de l’exam afin de bien dormir et de maximaliser ses chances de réussite.

  • Une chambre bien rangée et aérée

Pour être dans les meilleures conditions, l’environnement compte ! Il se doit d’être sain et confortable.

  • Préparez ses affaires pour le lendemain

Et quand on dit affaires, on entend bien sûr : fournitures scolaires nécessaires (plusieurs stylos qui fonctionnent, de quoi effacer, calculatrice [et calculatrice de rechange pour les plus anxieux !], etc.), carte d’identité et convocation. Mais aussi votre tenue vestimentaire complète. Vous pouvez aussi déposer sur la table le nécessaire pour votre petit-déjeuner du lendemain.

Tout ces préparatifs, c’est autant de sujet auxquels vous ne penserez pas au moment de vous coucher, et de multiples sources de stress en moins !

  • Evitez les somnifères

C’est encore plus vrai si vous n’avez pas l’habitude d’en prendre. Déjà, ils peuvent avoir de fâcheux effets secondaires (fièvre, nausées, etc.), mais en plus ils nuisent aux capacités de concentration. Préférez une des astuces anti-stress de notre dossier spécial contre le stress.

  • N’en faites pas trop

En dehors de ces quelques préparatifs, ne changez pas vos habitudes. A chercher à tout prix à en faire plus, vous risqueriez de sacraliser cette nuit de sommeil et de vous mettre la pression : et le stress comme vous le savez, ce n’est pas bon quand on veut bien dormir !

 

Voilà, vous êtes maintenant bien armés pour maximaliser vos chances de bien dormir avant votre examen ! On croise les doigts pour vous et on vous souhaite une grande réussite !

Ca pourrait vous interesser

thermothérapie sauna chaleur
Astuces & Bien-Être
Zoom sur la thermothérapie

Aujourd’hui on va vous parler d’une technique médicale très ancienne : la thermothérapie. Peut-être que ce terme ne vous dit rien, et pourtant, il est presque

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos comparatifs