Comment s’endormir facilement quand on est allergique ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La France est depuis maintenant près d’un demis siècle le théâtre d’une véritable explosion des allergies parmi sa population. Aujourd’hui, les allergies, toutes confondues, concernent en effet environ un tier des individus de notre pays. Parmi toutes ces allergies, de nombreuses ont des conséquences symptomatiques sur notre respiration. Si ces manifestations, tant qu’elles restent modérées, sont pour la plupart surmontables pendant la journée, elles peuvent par contre mener la vie dure aux aspirants dormeurs lorsque vient la nuit.

Mon allergie m’empêche de bien dormir

A la source de ces difficultés à trouver le sommeil, on retrouve souvent l’affection connue sous l’appellation de rhinite allergique. Elle tient son nom de la rhinite classique, communément appelée rhume et dont elle partage nombre de manifestations cliniques. Mais à la différence du rhume, la rhinite allergique ne résulte pas d’une infection virale. Elle est le fait d’une réaction face à un allergène auquel la personne va être sensible. Il s’agira la plupart du temps de pollen, poils d’animaux, poussière, acariens ou moisissures.

Les nuits peuvent être difficiles quand on est victimes d’allergies respiratoires. Nez bouché ou semi-bouché qui nous pousse à respirer par la bouche et peut ainsi assécher la gorge et donner soif, besoins fréquents d’uriner, qui découlent naturellement de cette hydratation renforcée, maux de tête, gorge irritée, etc. La liste des symptômes peut être très longue, et on comprend bien ainsi à quel point il peut être difficile de trouver le sommeil quand on connait ce genre de troubles.

Comment mieux dormir quand on est allergique ?

Les allergies qui affectent les voies respiratoires ont la particularité gênante de pouvoir grandement nuire à la qualité de vie des personnes qui en sont victimes. En effet, le manque de sommeil, ou l’altération de la qualité du sommeil peut avoir des conséquences très handicapantes sur notre vie quotidienne. Manque d’énergie, baisse de la vigilance, difficultés de mémoire et de concentration, versatilité de l’humeur : il ne fait pas bon vivre quand on dort mal. Voilà pourquoi, il est nécessaire de mettre en place des gestes qui permettront de retrouver des nuits aussi normales que possibles. Quand on est allergique, il est donc important de faire en sorte d’éloigner le plus possible les agents pathogènes mais aussi d’agir directement sur les symptômes afin de pouvoir retrouver un sommeil de qualité. Quelques pistes :

  • L’allergie au pollen est une affection fréquente, si on est concerné, on aurait tout intérêt à garder portes et fenêtres closes pendant la journée et réserver l’aération de sa maison au soir. En effet, le pollen est plutôt produit le matin.
  • Il est important de se doucher le soir afin d’éliminer tous les allergènes accumulés sur la peau et les cheveux.
  • Faire le ménage consciencieusement et très régulièrement pour limiter au maximum les poussières et les acariens.
  • Opter pour une literie antiacarienne et changer régulièrement ses draps.
  • Boire de l’eau en journée ! Une bonne hydratation permet de fluidifier le mucus. L’organisme peut ainsi plus facilement se débarrasser des éléments indésirables.
  • Dormir avec la tête légèrement surélevée pour respirer plus aisément.
  • Faire attention à ce que l’air ambiant ne soit pas trop sec. Si nécessaire, acquérir un humidificateur d’air pour limiter l’irritation de la gorge.

Ca pourrait vous interesser

Astuces & Bien-Être
Tout savoir de la dépression saisonnière

La dépression saisonnière est un trouble affectif saisonnier qui se manifeste par des symptômes dépressifs lorsque l’hiver débute. Mais qu’est ce qu’exactement qu’une dépression saisonnière

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Lampes de luminothérapie : nos guides