Bien choisir sa lampe de luminothérapie :
Le mini-guide

Souffrant systĂ©matiquement de dĂ©pression saisonniĂšre, de dĂ©calage horaire ou de baisse de tonus quand le beau temps se retire au profit d’un hiver gris et sombre, vous vous ĂȘtes laissĂ©s convaincre par les promesses de la luminothĂ©rapie et vous avez complĂ©tement raison. Peu couteuse, facile Ă  mettre en place, adaptable Ă  tous les profils, la luminothĂ©rapie permet de se dĂ©barrasser mĂ©caniquement, efficacement des effets nĂ©fastes induits par une sous-exposition Ă  la lumiĂšre du soleil. Voici nos consiles pour bien choisir

Luminothérapie : Guide d'achat & conseils

Stress, sautes d’humeur, baisse d’énergie et concentration difficile, libido en berne, somnolence diurne, Ă©tat dĂ©pressif : la liste des afflictions imputables Ă  l’arrivĂ©e d’un hivers peu lumineux, d’un dĂ©calage horaire trop brutal ou encore d’un rythme de sommeil inversĂ© est trĂšs longue est peu ragoutante.  Se tourner vers la luminothĂ©rapie est donc un choix plus que judicieux.

Mais voilĂ , quand on est novice, il est parfois difficile de savoir exactement quel appareil est fait pour nous. De nos jours, il est trĂšs facile d’acquĂ©rir une lampe de luminothĂ©rapie Ă  usage domestique et les modĂšles disponibles sur les sites de vente en ligne comme dans les magasins spĂ©cialisĂ©s sont lĂ©gions. Il n’est pas Ă©vident de s’y retrouver parmi toutes ces options, d’autant plus que tous les appareils disponibles sur le marchĂ© sont loin de se valoir. Aussi, pour couronner le tout, mĂȘme parmi les modĂšles fiables et de qualitĂ©, certains conviendront toujours mieux que d’autres Ă  la sensibilitĂ© ou aux attentes particuliĂšres des individus.

Pour vous aider Ă  choisir au mieux une lampe de luminothĂ©rapie qui sera faite pour vous, on est parvenu Ă  identifier diffĂ©rents critĂšres de sĂ©lections et pistes de rĂ©flexion afin que votre dĂ©cision soit la bonne et que vous parveniez Ă  choisir la lampe de luminothĂ©rapie qui vous correspond. Pour obtenir la description dĂ©taillĂ©e et les critiques de diffĂ©rents modĂšles, on vous invite aussi Ă  jeter un Ɠil sur notre comparatif des meilleures lampes de luminothĂ©rapie.

La certification

C’est sans doute le point le plus important : la qualitĂ© d’une lampe de luminothĂ©rapie est entiĂšrement corrĂ©lĂ©e Ă  son accrĂ©ditation et Ă  son respect des normes europĂ©ennes. Les modĂšles ne comportant pas le sigle de conformitĂ© CE seront donc le plus souvent Ă  fuir comme la peste. La luminothĂ©rapie est reconnue comme une mĂ©decine, douce certes, mais mĂ©decine quand mĂȘme, et ce par consensus scientifique. Les lampes de luminothĂ©rapie fiables jouiront donc d’une reconnaissance en tant que matĂ©riel mĂ©dical identifiable par la mention CE MĂ©dical.

C’est d’autant plus important que parmi les modĂšles non certifiĂ©s, on peut trouver des aberrations au caractĂšre parfaitement anti-thĂ©rapeutique. LumiĂšres bleus qui fatiguent les yeux, absence de filtres infrarouges et/ou ultraviolets : autant d’aspects auxquels il faudra faire attention lors de son choix.

La puissance

Pour parer au manque de luminositĂ© naturelle qui est Ă  la source des problĂšmes de dĂ©pression saisonniĂšre, la luminothĂ©rapie exige l’emploi de lampes puissantes afin de simuler au mieux le spectre du soleil. Pour des sĂ©ances optimisĂ©es d’une durĂ©e de 20 ou 30 minutes, une lampe de 10 000 lux sera de mise.

Une lampe puissante est donc gĂ©nĂ©ralement le meilleur choix possible. Toutefois, il arrive que les personnes particuliĂšrement sensibles Ă  la lumiĂšre ressentent un certain inconfort face Ă  des lampes trop puissantes. LĂ©gĂšre douleurs oculaires, cĂ©phalĂ©es, tĂȘte qui tourne peuvent parfois survenir chez l’utilisateur (bien que cela soit plutĂŽt rare). Il peut alors ĂȘtre judicieux d’opter pour un modĂšle qui comporte un variateur d’intensitĂ©. Ainsi, l’utilisateur pourra adapter la puissance de sa lampe Ă  sa convenance. Il est Ă©galement possible pour ces personnes de choisir plutĂŽt un appareil moins puissant mais pour atteindre le mĂȘme niveau d’efficacitĂ©, il faudra alors allonger la durĂ©e des sĂ©ances.

Attention : La luminothĂ©rapie est contre-indiquĂ©e pour les personnes souffrant de certaines pathologies de l’Ɠil telles que le glaucome, les lĂ©sions oculaires ou la cataracte. En cas de doutes, consultez votre mĂ©decin ou ophtalmologiste au prĂ©alable.

La qualité lumineuse

Bien que puissantes, les lampes de luminothĂ©rapie de qualitĂ© diffuseront souvent une lumiĂšre d’un blanc doux et non-Ă©blouissant. Bien que cela rĂ©duise la puissance lumineuse de la lampe et impose souvent Ă  l’utilisateur de se tenir trĂšs proche de la source lumineuse, cette lĂ©gĂšre opacitĂ© de la lampe prĂ©vient les maux de tĂȘte ou les sensations d’inconfort oculaire que l’on peut ressentir lorsqu’on se tient trop prĂšs d’une source lumineuse.

La couleur de la lumiĂšre elle aussi a toute son importance. On le sait, le soleil, lorsqu’il Ă©claire bien, diffuse une lumiĂšre blanche. Les lampes de luminothĂ©rapie qui restitueront le plus fidĂšlement la lumiĂšre du soleil (mais sans UV et sans Infrarouges !) diffuseront donc une lumiĂšre blanche. Les plus efficaces d’entre elle sont celles qui restituent un spectre complet.

Mais bien que les lampes de luminothĂ©rapie Ă  spectre complet soient les plus efficaces, on trouve Ă©galement de bonnes lampes Ă  la lumiĂšre d’un blanc doux tirant vers le jaune. Moins chĂšres, elles pourront Ă©galement montrer leurs bienfaits, pour autant qu’elles rĂ©pondent bien Ă  la certification CE mĂ©dical.

L’ergonomie

Dernier point, mais pas le moindre : l’ergonomie de la lampe. Cet aspect qui pourrait paraitre secondaire voire mĂȘme trivial est au contraire extrĂȘmement important. Pour rappel : pour ĂȘtre efficace, la luminothĂ©rapie s’effectue sous forme de cure, par des sĂ©ances quotidiennes (ou presque) qui durent entre 20 minutes et 1 heure 30 en fonction de la lampe et des besoins de la personne. Autrement dit, il faut s’attendre Ă  passer un bon moment devant sa lampe de luminothĂ©rapie. Pour cette raison, on a tout intĂ©rĂȘt Ă  en choisir une qui sera confortable et qui pourra convenir Ă  notre mode de vie.

La taille de la lampe, tout d’abord, est un aspect important Ă  considĂ©rer. En effet, plus la surface lumineuse de la lampe sera Ă©tendue, plus l’utilisateur aura le loisir de se tenir en retrait par rapport Ă  la lampe. Opter pour un modĂšle trop petit, c’est donc probablement se condamner Ă  des heures passĂ©es en position voutĂ©e et s’exposer Ă  terme aux douleurs dorsales et cervicales.

D’un autre cĂŽtĂ©, les modĂšles trĂšs grands ont l’inconvĂ©nient de n’ĂȘtre pas mobiles (Ă  moins que l’on opte pour une lampe sur roulettes) : les sĂ©ances devront toujours avoir lieu au mĂȘme endroit. Pour les personnes qui souhaitent rĂ©aliser leurs sĂ©ances dans diffĂ©rentes piĂšces de leur maison, il est donc conseillĂ© d’opter pour un appareil de taille intermĂ©diaire. Enfin, pour les plus nomades, des modĂšles ultra compact et portables existent et peuvent prendre des formes parfois originales et bien pensĂ©es (des lunettes de luminothĂ©rapie, par exemple !).

Les dispositifs de flexibilitĂ© de la lampe seront Ă©galement Ă  observer avec attention avant l’achat afin de s’assurer un maximum de confort pendant les sĂ©ances. La lampe dispose-t-elle d’angles inclinables ? Dans quelle mesure est-il possible de modeler sa position ? Il existe ainsi tout un panel d’interrogations qui doivent entrer en jeu afin de vous permettre de bien choisir.

×

Sommaire