Luminotherapie : on fait le point.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La luminothérapie est une thérapie par la lumière (photothérapie). Bien qu’on puisse l’employer pour soigner diverses afflictions (comme certaines maladies de peau, par exemple) son usage principal vise à réguler nos rythmes biologique (ou rythmes circadiens) et notre sommeil.

Lumière et rythme circadien

La lumière joue un rôle très important dans la régulation de rythmes circadiens. Ces rythme interne se construise autour d’une routine comportementale et physiologique qui se synchronisent avec le cycle naturel terrestre jour- nuit. A l’image d’un jour terrestre, ces cycle biologiques ont une durée avoisinant les 24 heures. 24 heures donc ou les temps de sommeil ou d’éveil, les repas, les variations de température corporelles, la production de différentes hormones trouvent chacun leur rôle à jouer, et au bon moment.

Le manque de lumière naturelle ou le décalage horaire peuvent en effet mettre a mal notre horloge interne. Puisque notre corps à tendance à se synchroniser automatiquement avec le rythme naturel terrestre, il peut être « dupé » par un manque de luminosité et se dérégler totalement. Notre corps peut par exemple se mettre à produire de la mélatonine (l’hormone du sommeil) le jour plutôt que la nuit induisant par là des insomnies le soir et de l’endormissement durant la journée. Le sommeil, primordial pour l’organisme, peut alors être sérieusement impacté.

Aussi, la lumière naturelle du soleil agit sur notre cerveau pour déclencher la production d’une autre hormone fondamentale : la sérotonine, aussi connue sous le nom d’ « hormone du bonheur » et qui sert entre autre à réguler l’humeur. C’est pour cela qu’il est fréquent durant l’hiver de présenter des signes de dépression légère, de multiplier les « coups de mou », de ne pas être au mieux de sa forme, quoi ! Ce qu’on appelle la dépression saisonnière, ou encore le blues hivernal est en effet un mal induit par un manque de lumière naturelle causé par la diminution de la luminosité extérieur.

La luminothérapie pour traiter la dépression saisonnière

Cet état dépressif saisonnier est aujourd’hui bien connu. Dans certains pays nordiques, la part de la population atteinte peut même grimper jusqu’à 10%. Les symptômes ? Fatigue persistante avec somnolence et réveils difficiles, troubles de l’alimentation, baisse de libido, humeur dépressive, etc.

La luminothérapie vise donc à traiter ses afflictions. Elle consiste pour le sujet en des cures de lumière. Ces cures peuvent s’effectuer chez un professionnel en prenant rendez-vous ou bien chez soi (à condition de posséder le matériel adéquat !). Il est généralement admis que les séances apportent le plus de bienfaits lorsqu’elles sont réalisées le matin.

Pour que la lumière exerce ses bienfaits sur l’organisme, son intensité doit être au minimum supérieur à 200 lux. Pour les cures de luminothérapie, est en règle générale préconisé une exposition lumineuse quotidienne du visage d’au moins 30 minutes à hauteur de 10 000 lux.

 Grace à des lampes spéciales qui diffusent une lumière intense proche de la lumière du soleil (généralement ces lampes atteignent environ 10 000 lux), l’organisme va être poussé a produire de la sérotonine durant la journée, ce qui l’aidera à remettre à l’heure son horloge interne !

 

 

 

Ca pourrait vous interesser

thermothérapie sauna chaleur
Astuces & Bien-Être
Zoom sur la thermothérapie

Aujourd’hui on va vous parler d’une technique médicale très ancienne : la thermothérapie. Peut-être que ce terme ne vous dit rien, et pourtant, il est presque

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos comparatifs