La mélatonine : l’hormone du sommeil

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La mélatonine, appelée aussi hormone du sommeil est une hormone naturellement secrétée par l’épiphyse (ou glande pinéale). La production de la mélatonine est stimulée au couché du soleil par la baisse de luminosité. A l’inverse, lorsqu’il fait grand jour, les rayons lumineux qui entrent par les yeux et sont ensuite transmis au cerveau sous forme d’impulsions électriques vont avoir pour effet d’inhiber sa production. Vous l’aurez compris : la mélatonine est un agent essentiel dans la régulation de notre rythme circadien. C’est en partie grâce à elle que notre horloge biologique peut se synchroniser sur le cycle naturel terrestre : 24 heures ou alternent jour et nuit.

Certains végétaux contiennent naturellement de la mélatonine dans leur feuillage ou dans leurs racines. C’est le cas par exemple du pavot, mais aussi du lin, de la coriandre, du tournesol, etc. Grace à ces organismes, il nous a été possible de synthétiser cette hormone en laboratoire afin de confectionner des médicaments permettant d’agir sur certains troubles du sommeil.

Hiver et décalage horaire

Pendant l’hiver, l’organisme peut souffrir d’un manque de luminosité naturelle, et ce pour plusieurs raisons. Déjà, comme chacun le sait, c’est en hiver que les jours sont les plus courts et les nuits les plus longues. On a alors moins de temps pour prendre le soleil. Ensuite, le ciel étant plus souvent couvert à cette période de l’année, l’intensité lumineuse à laquelle on est exposé est naturellement moins importante. Il nous faudrait alors passer plus de temps dehors pour emmagasiner notre dose de lumière quotidienne. Le problème c’est qu’en hiver les températures sont généralement peu clémentes et nous avons tendance à passer le plus clair de notre temps à l’intérieur sous un éclairage artificiel (dont l’intensité est complètement insuffisante).

Et la mélatonine dans tout ça ?

Puisque c’est grâce à la lumière que notre corps sait quand il fait jour et quand il fait nuit, lorsque nous souffrons d’un manque de luminosité naturelle, notre rythme circadien en est impacté. Notre organisme ne sait plus quand produire de la mélatonine et peut alors en secréter pendant la journée, induisant alors des somnolences diurnes. On peut aussi souffrir de troubles du sommeil provoqués par un trop faible taux de mélatonine produite au coucher. Le sommeil étant fondamental pour notre santé, les répercussions d’un dérèglement dans la production de mélatonine peuvent alors revêtir un caractère sérieux.

Outre les variations lumineuses induites naturellement par les saisons, le décalage horaire que l’on peut imposer à son organisme à l’occasion de voyages ou lorsque l’on travail de nuit peut tout aussi bien perturber considérablement notre horloge biologique et déréguler notre production de mélatonine.

meilleure lampe luminotherapie

Traiter l’insomnie par la mélatonine.

La mélatonine en comprimés

Des comprimés contenants de la mélatonine peuvent ainsi permettre de lutter contre l’insomnie. Mais attention car ils existe plusieurs types de comprimés qui ne conviendront pas à toute personne ou à tout mal.

Mélatonine sous forme de médicaments

Ces comprimés contenant la plupart du temps 2mg de mélatonine ne peuvent s’obtenir qu’avec une ordonnance délivrée par un médecin. Ils sont prescrits aux patients de plus de 55 ans qui souffrent de troubles de l’endormissement, qui se réveillent pendant la nuit ou trop tôt le matin. A prendre 30 minutes avant de se coucher. A savoir aussi que ces comprimés sont relativement chers (à peu près 30 euros la boite de 30) et ne sont pas remboursés.

Mélatonine en compléments alimentaires

Accessibles en vente libre dans toutes les pharmacies ou en ligne, ces comprimés sont bien plus faiblement dosés en mélatonine. Pris à hauteur d’un Mg par jour, ils pourraient aider à traiter les insomnies légères en favorisant l’endormissement. Sachez cependant qu’avant de prendre ce genre de compléments, il reste important de prendre l’avis de son médecin. En effet, si l’insomnie découle d’un autre trouble, la prise de mélatonine pourrait engendrer des perturbations importantes du rythme circadien et ainsi aggraver la situation.

A savoir aussi que l’Agence nationale de sécurité sanitaire déconseille ce genre de compléments lors de la grossesse ou de l’allaitement. Ces comprimés sont également contre-indiqués pour les enfants et adolescents ainsi que pour les patients souffrant de maladies inflammatoires ou auto immunes.

Le problème avec la mélatonine sous forme de comprimés, c’est qu’on ne peut pas vraiment prévoir à quel moment elle fera effet. Bien qu’en règle générale on préconise sa prise environ 4 heure avant le coucher, il est probable de devoir adapter l’heure de l’absorption au cour du traitement.

reveil lumineux

Les simulateurs d’aube et de crépuscule

Afin de permettre une régulation naturelle de la production de mélatonine, il y a aussi les simulateurs d’aube et de crépuscule.

Il s’agit de lampes spéciales capable de simuler le spectre lumineux du soleil lorsque celui-ci se lève et se couche. Grace à un variateur d’intensité lumineuse, l’éclairage sera progressif au réveil et dégressif le soir.

Ainsi, le matin, votre corps recevra la lumière de la lampe et inhibera naturellement sa production de mélatonine. Le soir, la baisse progressive d’intensité lumineuse, souvent dans des teintes rouges-orangée stimulera la sécrétion de mélatonine et accompagnera ainsi l’endormissement.

Les simulateurs d’aube et de crépuscule, utilisés quotidiennement peuvent aider à vaincre les effets néfastes du décalage horaire et ont montré des effets positifs dans la régulation du rythme circadien. On les trouve facilement et à tous les prix.

En bref, la mélatonine est une hormone fondamentale pour la régulation de notre horloge biologique et du sommeil. En cas de décalage horaire ou de perturbation du cycle circadien, il peut être recommandé d’utiliser cette hormone. On peut alors opter pour les compléments alimentaire qui contiennent de la mélatonine ou alors décider d’opter pour un simulateurs d’aube avec fonction simulateur de crépuscule afin de stimuler la production de cette hormone du sommeil.

 

 

 

 

 

Ca pourrait vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos comparatifs