Quelle est l’origine de la maladie de Parkinson ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La maladie de Parkinson touche de plus en plus de gens, même si les seniors restent les sujets les plus exposés à la maladie. Même s’il n’existe pas, de traitement en mesure de traîter totalement cette maladie, des dispositifs d’accompagnement sont prescrits suivant les facteurs identifiés. Quelle est l’origine et les caractéristiques de cette maladie ? Comment reconnaître et diagnostiquer la maladie de parkinson ? Voici des informations permettant de mieux cerner cette maladie cérébrale.

Maladie de Parkinson : définition et origine

La maladie de Parkinson a fait l’objet de nombreuses recherches, ayant permis d’en dessiner les contours et les origines.

Outre la manifestation de nombreux signes liés à un dysfonctionnement du système nerveux, la maladie possède de nombreuses caractérisitiques qui lui sont propres.

Parkinson : c’est quoi au juste ?

Les premiers signes typiques de la maladie ont été évoqués dans les années 1817 par James Parkinson. La maladie de Parkinson est une pathologie liée au dysfonctionnement ou à la dégénérescence des neurones qui produits de la dopamine dans le cerveau.

L’origine de la maladie de parkinson est due au déficit de dopamine qui va provoquer des symptômes. En réalité, c’est une maladie neurodégénérative, c’est-à-dire qui entraîne la dégénération du tissu nerveux avec la perte de neurones et de ses fonctions. Elle se caractérise par la disparition des cellules nerveuses qui sécrètent de la dopamine. Une substance chimique noire qui permet de contrôler les mouvements.

L’origine de la maladie de Parkinson est multifactorielle, dont l’âge ou le vieillissement qui en est le premier facteur. Elle peut avoir des facteurs d’origine génétique, par transmission des gènes qui se sont mutés comme le LRRK-2 et le gène Pyridoxal kinase. Elle peut aussi avoir des facteurs d’origine environnementale comme l’exposition à certains métaux lourds, certains pesticides, et des produits chimiques.

Quels sont les types de la Maladies ?

Il existe deux formes de parkinsonisme dont :

  • La maladie de parkinson primaire : ce cas nécessite de la dopamine, car il y a une destruction des neurones moteurs ou neurones dopaminergiques qui doivent garantir les actions motrices.
  • Le parkinsonisme secondaire : cette fois, les cellules nerveuses responsables de la production de la dopamine ne sont pas détruites mais montre un dysfonctionnement.

Il existe des maladies du cerveau qui présentent de mêmes signes que la maladie de Parkinson telle que le syndrome parkinsonien qui est encore plus grave.

Les symptômes et le diagnostic de la maladie de Parkinson

Le diagnostic de la maladie est posé lorsque le patient présente les signes inhabituels et inquiétants.

Plusieurs signes peuvent annoncer la maladie de Parkinson, comme : la diminution progressive de l’écriture ou la microphagie, la difficulté d’élocution, le ralentissement et la lenteur des mouvements ou l’akinésie, la rigidité musculaire et fasciale, les tremblements involontaires des membres, la perte de mémoire qui conduit à de la confusion…

L’identification des historiques symptomatiques ne suffit pas à déterminer la maladie de Parkinson. Il est nécessaire d’effectuer des examens cliniques. En effet, des examens d’imagerie médicale comme l’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) du cerveau, la scintigraphie cérébrale ou le scanner peuvent être réalisés pour obtenir le bilan de la maladie.

Maladie de Parkinson : accompagnent des patients

Une fois que la maladie de parkinson est confirmée par un médecin spécialiste en neurologie, le patient va suivre un traitement et prendre des médicaments antiparkinsoniens. Les retours du patient face aux médicaments vont permettre d’appuyer le diagnostic.

Lorsque la maladie est diagnostiquée, les neurologues utilisent des dispositifs spécifiques comme l’UPDRS, ou l’Unified Parkinson’s Disease Rating Scale qui se traduit par une échelle d’évaluation unifiée de la maladie de Parkinson. Cet outil est le plus souvent employé afin de mesurer l’évolution de cette maladie.

Ca pourrait vous interesser

CBD
Astuces & Bien-Être
CBD : le nouvel atout bien-être

Antidépresseurs, anxiolytiques, somnifères, etc. Si on se base sur l’analyse de la consommation de ces médicaments qui visent à apaiser le psychisme, on peut dire

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Lampes de luminothérapie : nos guides