Confinement : je me sens déprimé

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

A cause de l’épidémie mondiale de coronavirus, une grande majorité de français se voit contrainte de rester confinée chez elle afin de réduire le risque de contamination. Le moins que l’on puisse dire c’est que nous vivons là une période angoissante. On évolue un peu tous dans un floue permanent, sans vraiment savoir de quoi demain sera fait. Mon entreprise va-t-elle s’en sortir ? Vais-je conserver mon emploi ? Comment l’économie va-t-elle réagir à une telle débâcle ?

Confinés chez nous, parfois seuls dans un petit appartement, et ce depuis maintenant plus d’un mois, la détresse psychologique peut s’ajouter à l’angoisse du lendemain. Nos proches nous manquent, on s’inquiète pour eux. Il semble loin le temps des cafés en terrasse, des diners en famille ou chez des amis.

Aussi, alors que la nature suit son cours et que les beaux jours arrivent, beaucoup d’entre nous n’ont pas d’autres choix que de rester chez eux et regarder par la fenêtre les arbres qui bourgeonnent, les fleurs qui se multiplient et le ciel sans nuages. Il est normal en de telles circonstances de commencer à perdre le moral. Privé de nos activités habituelles et du dehors, nos vies commencent à se dérégler.  On se couche de plus en plus tard pour se lever le lendemain à pas d’heure. Déprime, mais aussi perte de tonus : voici d’autres conséquences du confinement.

Pourquoi cet état, et surtout, comment y remédier : voici là notre sujet du jour !

Confinement : pourquoi suis-je déprimé ?

En temps normal, l’arrivée des beaux jours et l’apparition du printemps induit un regain de vitalité pour tout un chacun. On a tendance à se sentir plus enthousiastes, plus joyeux et à vouloir profiter de ces premières éclaircies. Mais voilà, cette année, la magie n’opère pas. Et pour cause : en plus de l’angoisse ambiante découlant de la crise sanitaire, le fait même de rester cloitré chez soi a un impact psychologie et physiologique réel sur nos organismes.

Comme vous le savez peut-être déjà, c’est entre autres grâce à la lumière du soleil que notre organisme parvient à se réguler. La régulation de la production d’hormones, mais surtout leur orchestration tout au long de la journée (et de la nuit !) dépend en grande partie de notre exposition aux rayons du soleil. En pénétrant notre peau, ils permettent à notre horloge interne de se régler et à notre rythme circadien de coïncider avec le cycle naturel d’alternance jour/nuit. C’est grâce à ce processus que nous ressentons naturellement de la fatigue quand vient le soir et que nous nous éveillons quand le soleil se lève.

Le problème, c’est qu’avec le confinement, les nombreuses personnes qui n’ont pas la chance de disposer d’un jardin et ont donc un accès très restreint à l’extérieur ne peuvent pas recevoir les rayons lumineux du soleil. Leur rythme circadien en est donc complètement chamboulé. Petit à petit, leurs corps se dérégulent et cela à un impact psychologique autant que physiologique.

En plus de cela, puisque c’est également l’exposition aux rayons du soleil qui engendre la production de vitamine D par l’organisme, les personnes confinées peuvent se retrouver en situation de carence et souffrir de fatigue importante.

Comment rester en forme a l‘heure du confinement ?

Pour parler concrètement, les principaux effets néfastes d’une sous-exposition aux rayons du soleil sont :

  • Perte d’énergie
  • Fatigue
  • Somnolence diurne
  • Insomnie
  • Troubles de la concentration
  • Troubles de l’humeur
  • Trouble de l’appétit
  • Baisse/perte de libido
  • Stress
  • Déprime

Pour se prémunir contre ces afflictions consécutives du confinement, il existe quelques outils et astuces. Pour aider nos lecteurs à tenir le coup tout au long de cette crise du coronavirus, voici 5 moyens de rester en forme quand on est enfermé chez soi.

Faire du sport

Malgré le confinement, il reste autorisé de sortir pour courir ou faire du vélo autour de chez soi. Pour ceux qui n’aime pas ces sports ou ne veulent pas prendre le risque de sortir de chez eux, il y a toujours l’option du sport à la maison. Vélo d’appartement, corde à sauter ou appli fitness : les solutions ne manquent pas. L’activité physique permet de maintenir l’organisme en forme. C’est bon pour le tonus et cela favorise un bon sommeil.

Adapter son alimentation

Pour rester en forme pendant le confinement, il faut faire attention à ce que l’on mange. Puisque nos déplacements et activités sont réduits, cela signifie que notre dépense énergétique l’est aussi, et qu’il faudra donc manger moins et/ou moins gras. Par ailleurs, il peut être judicieux pour palier à l’angoisse d’une telle période d’adopter un régime anti-stress, en incluant notamment des noix, du chocolat ou du saumon à vos menus.

La luminothérapie

Pour les personnes qui n’ont pas accès à un jardin et qui souffrent de manque de sommeil, de trouble de l’appétit ou de déprime, on ne peut que conseiller d’entamer une cure de luminothérapie. Les lampes de luminothérapie sont des lampes puissantes qui imitent la lumière du soleil.

Garder un rythme

Même si on n’y est pas contraints par des obligations (études, travail, etc.) il est important de conserver un rythme de vie stable. Se réveiller pas trop tard le matin grâce un réveille-matin et se mettre au lit dès les premiers signes de fatigue sont deux bons moyens de se maintenir en forme pendant le confinement.

 Ne pas rester inactif

C’est primordial ! En plus du sport, programmez des activités quotidiennes. Si vous pouvez travailler de chez vous, travaillez. Sinon, profitez donc du confinement pour faire ce que vous ne faites jamais faute de temps : bricolage, art, grand ménage de printemps, etc. Privilégiez les activités calmes comme la lecture ou le visionnage de films/séries pour le soir.

Ca pourrait vous interesser

thermothérapie sauna chaleur
Astuces & Bien-Être
Zoom sur la thermothérapie

Aujourd’hui on va vous parler d’une technique médicale très ancienne : la thermothérapie. Peut-être que ce terme ne vous dit rien, et pourtant, il est presque

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos comparatifs