Ces parasites qui vous empêchent de dormir : Les punaises de lit

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Au-delà des questions de stress, de sous-exposition à la lumière du soleil ou encore de la qualité de votre literie, il existe bien d’autres facteurs de mauvais sommeil. Parmi ces nombreuses causes du « mal dormir » on trouve l’infestation parasitaire, qui peut vite devenir un vrai calvaire pour ceux qui ont à la subir et à l’affronter. Qu’il s’agisse de gale, de poux, d’acariens ou encore de punaises de lit, des parasites peuvent à tout moment entrer dans votre vie et vous mener les nuits impossibles ! Et gardons-nous de tous jugements hâtifs, car avec les parasites ce n’est pas toujours une question de mauvaise hygiène.

Aujourd’hui, on va aborder un sujet peu ragoutant et qui va sans doute donner des sueurs froides à ceux d’entre vous qui ont déjà eu le malheur d’y être confronté. On parle bien sur des punaises de lit. Puisque ces petites bêtes représentent un véritable fléau, il peut être utile d’en savoir plus à leur sujet. Les reconnaitre, les connaitre, les éviter et surtout savoir s’en débarrasser : voici ce sur quoi nous allons nous pencher !

Comment reconnaitre une punaise de lit ?

Contrairement à d’autres parasites tels que la gale ou les acariens, il est tout à fait possible de constater à l’œil nu la présence de punaise de lit. On peut les desceller à l’état d’œufs, de larves ou encore sous leur forme adulte. Ainsi, un œuf de punaise de lit fera penser à un minuscule grain de riz arrondi et pas tout à fait blanc (il peut tirer sur le jaune ou le blanc-brun), avec une largeur d’un demi millimètre et une longueur d’un millimètre. La larve quant à elle, aura une couleur brune (claire et un peu translucide), sera plate et mesurera jusqu’à 2 millimètres.

Pour ce qui est de la punaise de lit adulte, on observera des différences dans l’apparence selon si le spécimen s’est nourri ou non. Ainsi, une punaise de lit qui s’est nourri aura la forme d’un pépin de pomme plat et une couleur brune tirant sur le rouge. Si la punaise ne s’est pas encore nourrie, sa couleur sera simplement brune et sa forme plus arrondie (à la manière d’une lentille) tout en demeurant plate. La taille d’une punaise de lit adulte peut varier entre 5 et 8 millimètres de long.

La punaise de lit se déplace exclusivement en marchant. Elle ne saute pas et elle ne vole pas. Cependant, elle est très rapide et peut grimper le long des murs.

Mode de vie de la punaise de lit

A l’inverse de certains parasites, les punaises de lit ne vivent pas sur le corps des Hommes. Elles n’ont besoin de nous que pour se nourrir, selon une fréquence moyenne d’un repas par semaine. Le reste du temps, elle se terrent dans les zones sombres, de préférence à proximité des lits, canapés ou autres couchages. Mais attention, car elles sont très voyageuses et s’adaptent parfaitement à d’autres environnements. Ainsi, si on les chasse d’un endroit, elles peuvent très bien se réfugier dans les murs, dans le sol, dans un meuble, dans les appareils électriques, dans une autre pièce et continuer à sévir. Voilà pourquoi les punaises de lit sont redoutables et qu’il est très difficile d’en venir à bout.

La punaise de lit est plutôt un parasite nocturne. Le jour, elle se cache et profite de la nuit pour sortir et piquer le dormeur afin de se nourrir de son sang. Puisque ses piqures sont longues (elles peuvent durer jusqu’à 15 minutes !) la punaise de lit injecte sous la peau de son hôte un peu de sa salive qui contient un anticoagulant (pour aspirer le sang plus facilement) mais aussi un anesthésiant (pour ne pas être chassée par sa victime !).

Punaises de lit : gare à l’infestation !

Les punaises de lit ne vivent et ne sévissent que dans les maisons. Leur apparition ne dépend pas de la saison : quand elles sont là, c’est toute l’année ! Elles repèrent leurs hôtes grâce au gaz carbonique de leur respiration et à la chaleur que diffuse leurs corps. Leur vecteur de propagation et d’infestation d’un nouveau foyer ? Les humains eux-mêmes et leurs bagages. Ainsi, lorsqu’un nid de punaises de lit se crée dans une habitation, c’est toujours parce que quelqu’un en a amené sans le savoir dans ses valises ou dans ses vêtements. Les zones à risques ou on peut en trouver sont donc la plupart du temps les hôtels, les auberges de jeunesses, parfois les hôpitaux.

Pour éviter d’en ramener chez soi, il est donc de mise d’être prudent et d’effectuer systématiquement certains gestes préventifs :

  • Lors de voyages, inspecter la literie des chambres que l’on occupe. Inspecter aussi les tapis, les fauteuils, les murs, etc.
  • Si l’on acquière un meuble chez un antiquaire, la vérification est aussi de mise.
  • La présence sur les draps de traces de sang longilignes est souvent une preuve d’infestation.
  • La présence de petites taches noires sur les murs, le lit ou le sol dénote également une infestation probable (il s’agit de déjections).
  • Reconnaitre les piqures: elles surviennent souvent par grappes de 2 à 5 et prennent la forme de petits boutons de moustique qui grattent.
  • Si vous constatez la présence de punaises de lit, changez d’établissement.
  • Si vous vous en rendez compte après coup : inspectez méticuleusement tous vos effets personnels avant de partir.

Comment se débarrasser des punaises de lit ?

On arrive à la question cruciale de cet article. Si tous les efforts de préventions se sont malheureusement montrés inefficaces et que les punaises de lits sont parvenues à se frayer un chemin jusqu’à votre maison, que faire ? Une infestation de punaises de lit peut être une vraie calamité. Très difficiles à chasser en raison de leur remarquable capacité d’adaptation, leur aptitude à se cacher partout et surtout leur incroyable rapidité de reproduction, l’éradication de punaises de lit peut, dans certains cas, nécessiter le recours à un professionnel. Mais avant d’en arriver là, quelques conseils pour se débarrasser des punaises de lit :

  • Passez l’aspirateur pour enlever le maximum de punaises, larves et œufs visibles.
  • Utilisez un nettoyeur à vapeur pour assainir le matelas, le lit les murs, le sol. Les punaises de lits et leur progéniture sont sensibles à la chaleur.
  • Si le matelas est abimé et trop infesté, jetez-le.
  • Lavez rideaux, linge de lit, housses de coussins, coussins, couettes, fauteuil, vêtements infestés (tout ce que vous pourrez !) à plus de 60°C.
  • Répandre un insecticide à base de terre de diatomée sur le cadre de votre lit, dans les coins de la pièce, dans les fentes des murs ou du sol.

Si la procédure se solde par un échec ou si l’infestation est de grande ampleur, mieux vaut contacter un professionnel de l‘éradication parasitaire, voir ici pour savoir comment trouver près de chez vous. On vous conseille de bien prendre le temps de comparer les tarifs entre les différents prestataires car ils peuvent varier du simple au double !

Ca pourrait vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos comparatifs