Un mauvais sommeil peut être nocif pour le cœur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le manque de sommeil peut avoir de graves conséquences sur la santé, et notamment sur la santé cardiaque. Une étude de l’Université de Pékin a récemment démontré que manquer de sommeil peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires jusqu’à 18 % ! Explications.

Une étude menée sur 10 ans

Pendant 10 ans, les chercheurs de l’Université de Pékin ont suivi un groupe de 487 200 personnes, entre 30 et 79 ans, toutes à un bon niveau de santé au début de l’enquête. Les participants devaient signaler s’ils avaient des difficultés à s’endormir ou rester endormi, s’ils s’endormaient pendant la journée, et s’ils avaient des difficultés à se réveiller le matin.

Durant les 10 années de l’étude, les chercheurs ont observé 130 032 cas de maladies cardiovasculaires dans le groupe. Outre l’âge, la consommation d’alcool, les facteurs génétiques ou encore le mode de vie, on trouvait parmi les facteurs responsables des maladies cardiovasculaires la mauvaise qualité du sommeil.

Les conclusions de l’étude : mauvais sommeil et maladies cardiovasculaires

Les chercheurs ont conclu des résultats de l’étude que le risque de maladie cardiovasculaire augmente de 7 % si le patient a du mal à se réveiller le matin, de 9 % si le patient a des difficultés à s’endormir, et de 13 % s’il s’endort pendant la journée ! Quant à ceux qui présentaient les 3 symptômes précédents, leur risque de contracter une maladie cardiovasculaire augmentait de 18 %.

Ces conclusions s’appliquent surtout aux jeunes qui ne présentent aucun autre facteur de risque cardiovasculaire. Comme quoi, même quand on est jeune, dormir est important !

Ca pourrait vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Nos comparatifs